Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

malheureusement tout est vrai !

Le Hic ? C'est le plastique ...

par Marie-José Sibille

publié dans Cette société - c'est la notre ! , Le quotidien c'est pas banal , Malheureusement tout est vrai !

Le Hic ? C'est le plastique ...

Billet d'humeur maritime

(Mer post-réchauffement climatique)

Hier j'ai du changer la toile cirée en plastique transparent de ma logeuse où s'était incrustée une tâche d'encre impossible à effacer. Après avoir tout essayé, y compris le grattage à la lame de rasoir, j'ai dû me résoudre à  l'évidence, cette toile cirée était une toile cirée absorbante, transformant les tâches habituellement solubles dans l'eau en tâches indélébiles. Bref une toile cirée faisant de la résistance, refusant de jouer le rôle pour lequel elle a été conçue, presque une jeune indienne refusant le mariage à douze ans. Dans l'esprit j'approuve.

Dans les faits je suis obligée de quitter ma retraite d'écriture, je tiens à mon chèque de caution, pour entrer brutalement dans un monde de brutes, un moment brutal vous l'aurez compris. Je pensais que le pire jusque là était l'hypermarché où je me retrouve trop souvent encore pour remplir le frigo des ados. Et bien non. Maintenant quand j'irais à ...... ou chez ......, j'aurais l'impression bucolique d'aller faire mon marché sur la place du village.

J'entre dans un GIGANTESQUE hypermarché entièrement dédié à ce qu'ils appellent La Maison, on en trouve dans toutes les banlieues des magasins de cette marque, mais me semble-t-il plus petits (vus de l'extérieur). Leur maison s'apparente pour moi à une sorte de château Playmobil géant avec Mon Petit Poney au sommet de la tour principale. Ou encore une sorte de film d'horreur né d'un soir de cuite - pardon de brainstorming - entre Disney et Tim Burton. Mais je dois être bizarre parce que c'est plein de monde, des personnes âgées de 6 mois à 100 ans qui ont l'air d'être là PAR PLAISIR.

Une pointe de nostalgie pour ma grand-mère, je la revoie s'extasiant devant les boîtes et gadgets culinaires Tupperware qu'elle venait d'acquérir pour la sauver de l'esclavage ménager à la fin des années 60. Je me mets vite à l'abri de cette émotion qui m'aurait peut-être amenée à baguenauder dans les immenses rayons consacrés à ce genre d'ustensiles et je me faufile le plus rapidement possible vers le rayon qui me concerne, évidemment à l'autre bout de l'entrée.  J'ai l'impression sûrement exagérée par la vitesse que tout, absolument tout dans mon parcours est en plastique, à part quelques trucs se voulant tendance zen en bambou verni, les pires, et un rayon de luxe présentant quelques ustensiles de cuisine en métal. Même l'odeur que je respire est pleine de plastique coloré, du rose, comme ça, à l'instinct.

En sortant, j'ai la tentation de pincer la caissière pour m'assurer qu'elle n'est pas en plastique elle aussi, mais au dernier moment en me rendant la monnaie elle a un vague sourire humain et là il n'y a pas de doute, le plastique ne sourit pas comme ça.

Dans le parking, mon rouleau de toile cirée, ni toile ni cirée, sous le bras, je me suis sentie comme une tortue sous-marine ayant avalé un sac en plastique échouant sur la plage, d'où mon humeur maritime ....

Vais-je survivre à l'étouffement et à l'exposition massive aux perturbateurs endocriniens suite à ma plongée dans cet univers ?

Je vais poser la question à mon amie tortue ... avant qu'elle ne meure !

La nature en plastique ... même l'herbe !

La nature en plastique ... même l'herbe !

Pour d'autres articles du même genre dans mon blog, cliquez en haut de l'article sur les catégories : Le quotidien c'est pas banal, Cette société c'est la notre et Malheureusement tout est vrai.

Et s'ils vous plaisent, n'hésitez pas à vous abonner aux nouveaux articles et à commenter.

A bientôt !

Voir les commentaires

HOW DARE YOU ? Greta "Thunder" Thunberg, arrièrepetite-fille spirituelle d’Anne Frank ?

par Marie-José Sibille

publié dans Cette société - c'est la notre ! , Des livres profonds ... comme une psychothérapie ! , Heureusement il y a des gentils ... , Malheureusement tout est vrai !

HOW DARE YOU ?

Comment osez-vous ?

Greta Thunberg, arrièrepetite-fille spirituelle d’Anne Frank ?

 

Attention militance !

 

Un billet d’humeur rapide suite à la mise en scène très réussie je trouve du discours de Greta Thunberg à l’ONU il y a quelques semaines, vidéo jointe à ce post. 

Bien que violente elle est mobilisatrice. J’en suis émue, mais encore plus motivée pour accomplir ce travail entièrement bénévole que constitue la militance.

Parmi d'autres faits marquants de mon enfance, Anne Frank et son Journal ont nourri la militante en moi, celle qui choisit la plupart du temps de s’exprimer plutôt que de se taire.

Cela fait longtemps que je voulais la remercier sans pour autant revenir à la Shoah, car en écoutant les médias j’avais parfois l’impression agaçante que la perversion et le mal s’étaient arrêtés avec Hitler, ce qui est malheureusement faux depuis toujours. Ce discours est moins audible maintenant, sûrement l’histoire actuelle est-elle suffisamment violente pour nous donner du nouveau grain à moudre.

Quoi qu'il en soit, Greta Thunberg ainsi et tout.es les adolescent.es qui s’expriment aujourd’hui dans le monde, me donne l’occasion de montrer ma reconnaissance à Anne Frank.

Je me vois lire le journal intime de cette ado fauchée en plein envol, et le relire encore, à 12 ans me semble-t-il pour la première fois. 

Elle a mis des mots sur ma souffrance d’adolescente, m’a permis de la relier au monde, ce qui selon Boris Cyrulnik constitue la grande force de résilience de la militance.

Je rajouterai : à condition que les liens, émotionnels en particulier, soient faits avec notre histoire. 

Comme dans toutes les relations - de couple, d’amitié, de famille, de travail - notre relation avec le monde exige de faire ce retour sur soi et avec l’autre. 

Cela permet de transformer la violence en affirmation créative.

Car militance vient de militaire, étymologiquement le soldat. 

Il y a ainsi dans le mot même de militance la notion d’une violence à intégrer. Militer sans violence, c’est comme être un guerrier de la paix, c’est un oxymore, c’est-à-dire une "ingénieuse alliance de termes contradictoires" nous dit Alain Rey dans son dictionnaire historique de la langue française. 

Pas besoin de militance dans le monde parfait et omni-bienveillant de progrès et croissance continus et illimités pour tous, où les temporairement plus riches/forts que nous ne veulent que nous faire plus vite accéder à leur paradis universel ... voudrait-on nous faire croire. 

Alors même que ces plus riches/puissants sont en train de se prévoir des retraites en masse dans les régions les moins soumises au bouleversement climatique que leur activité hors limites a engendré.

Allons, allons, nous disent-ils pour les plus polis déjà rares, on vous laisse vous exprimer, que voulez-vous de plus ?

Que cette expression ait un impact peut-être ? 

Qu’elle ne soit pas juste un rond dans l’eau ?

Ce matin sur France Inter Mario Vargas Llosa prix Nobel de littérature 2010 disait de mémoire qu’écrire pouvait créer une révolution, bien que celui ou celle qui écrit n’en a pas conscience.

Il parlait de la littérature qu’il considérait comme plus opérationnelle que les essais, et c’est vrai que je crois de plus en plus à la fiction pour changer les choses. 

Elle provoque une ouverture de l’imaginaire et une baisse des défenses là où les discours ou réflexions même scientifiques, bien qu’indispensables, mobilisent tout de suite la force d’opposition, sauf chez les déjà convaincu.es. 

Force d’opposition qui peut être pensée rationnelle, violence émotionnelle ou physique, voire les trois ensemble.

A mi-chemin entre les deux, il y a le témoignage. Il mobilise l’émotion et donne confiance en l'homme et en l'action. Anne Frank et à Greta Thunberg ont changé le monde avec les leurs.

Mais il faut davantage.

Car la capacité des dirigeants politiques et encore plus économiques de notre planète à noyer dans l’eau polluée les quelques poissons survivants est hallucinante, il faut bien le dire. 

 

Et pendant ce temps-là :

People are suffering,

People are dying,

HOW DARE YOU ?

 

Anne Frank à l'école Montessori dans Wikipedia.

Anne Frank à l'école Montessori dans Wikipedia.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>