Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec malheureusement tout est vrai !

LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI

par Claire Sibille

publié dans Cette société - c'est la notre ! , Le métier de Psychothérapeute , Malheureusement tout est vrai !

LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI

Billet d’humeur hypersensible

 

Dans le  film « Pleasantville », deux jeunes pénètrent dans la série télévisée qu’ils aiment en traversant l’écran, et transforment l’histoire des acteurs par leurs interventions. Penchée sur mon écran face à la personne que j’accompagne en séance de visio-thérapie, j’essaie de toutes mes forces de faire de même chose, mais je n’y arrive pas ! Mon corps reste désespérément au même endroit, et je me retrouve au bout du compte avec la nuque raide, les sourcils froncés et les abdominaux tendus comme signes corporels visibles de mon empathie affective. 

Je ressemble à un bonobo cherchant à réconforter un partenaire séparé de lui par les grilles d’une cage et souffrant de ne pouvoir le prendre dans les bras, ou juste lui mettre une main sur l’épaule, voire sentir une chaleur corporelle de proximité.

Je sais, j’exagère. Un peu. Les séances visio marchent très bien avec certaines personnes. Et même avec la plupart après quelques essais. Quant aux séances par téléphone elles sont même parfois plus efficaces qu’en direct dans certaines situations très précises : difficulté importante dans les contacts, situation traumatique porteuse de honte, besoin de confidences cachées à l’ancienne, un peu comme dans les confessionnaux.  

Mais je ne peux assurer que quelques séances virtuelles en restant efficace, contrairement à certain.e.s qui arrivent à les multiplier. Hypersensibilité à l’écran, me dit-on, ce qui m’agace assez. En effet, pourquoi Hyper ? Sur quelle échelle de valeur ? Donc de jugement ?

Imaginons un rhinocéros versus un suricate. La tribu des rhinocéros va juger que les suricates sont vraiment TROP des hypersensibles ! Et certes, ils sont plus souvent en alerte que les rhinocéros et leurs larmes… de crocodiles. Ils ont la peau plus fine, les oreilles plus pointues, et un nez qui bouge dans tous les sens plutôt qu’une corne dont la poudre est censée soutenir les virilités défaillantes. 

Mais dites-moi, pourquoi le rhinocéros serait l'étalon auquel rapporter toutes les mesures de sensibilité ? Pourquoi la tribu des suricates ne déciderait-elle pas que ce sont les rhinocéros qui sont TROP hyposensibles ? Une histoire de pouvoir et de mâles alpha peut-être ? Les rhinocéros seraient-ils plus représentés que les suricates dans les sommets de nos pyramides humaines ? Y compris chez les « psys » ? Quelle surprise…

Et voyez-vous ça, le dictionnaire automatique de mon ordinateur reconnaît le mot hypersensible mais pas celui d’hyposensible : je le rajoute donc d’un clic affirmé de la part de la tribu des suricates !

Dans la démarche de psychothérapie non médicale qui est la mienne, il était normal d’interrompre totalement les séances en présence pendant les 55 jours du confinement et elles ne reprendront que très progressivement. Pourquoi si progressivement ? Parce que pire que la visio-consultation, il y a la consultation masquée ! Comme ces images d’enfants tout jeunes parqués chacun dans son carré dans la cour de récréation ou derrière une boîte en carton sur leur table, la consultation thérapeutique avec masque me fait entrer de plein fouet dans un monde délirant auquel je ne veux pas participer. Je porte mon masque avec rigueur dans tous les espaces nécessaires, et j’en trouve le port évident pour toutes les professions médicales, là n’est pas la question. Mais pas dans mon métier, mieux vaut encore l’écran ou le téléphone.

Mais peut-être là encore vais-je muter et m’adapter ? Qui sait. L’empathie affective est censée diminuer au fur et à mesure que la distance augmente car c’est une compétence qui s’inscrit profondément dans le corps à corps et le partage émotionnel entre le bébé, l’enfant et ses figures d’attachement. 

Mais peut-être d’autres formes de cette qualité essentielle vont prendre la relève dans la dystopie que nous traversons ?

Ce qui est sûr c’est que si les bonobos n’ont pas la wi-fi, ils ne portent pas non plus de masques. Par contre ils pratiquent régulièrement la distanciation sociale en cas de maladie contagieuse, oui, oui, vous pouvez vous renseigner. 

Le super bouquin de Franz de Vaal.

Le super bouquin de Franz de Vaal.

LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI

Voir les commentaires

Le Hic ? C'est le plastique ...

par Marie-José Sibille

publié dans Cette société - c'est la notre ! , Le quotidien c'est pas banal , Malheureusement tout est vrai !

Le Hic ? C'est le plastique ...

Billet d'humeur maritime

(Mer post-réchauffement climatique)

Hier j'ai du changer la toile cirée en plastique transparent de ma logeuse où s'était incrustée une tâche d'encre impossible à effacer. Après avoir tout essayé, y compris le grattage à la lame de rasoir, j'ai dû me résoudre à  l'évidence, cette toile cirée était une toile cirée absorbante, transformant les tâches habituellement solubles dans l'eau en tâches indélébiles. Bref une toile cirée faisant de la résistance, refusant de jouer le rôle pour lequel elle a été conçue, presque une jeune indienne refusant le mariage à douze ans. Dans l'esprit j'approuve.

Dans les faits je suis obligée de quitter ma retraite d'écriture, je tiens à mon chèque de caution, pour entrer brutalement dans un monde de brutes, un moment brutal vous l'aurez compris. Je pensais que le pire jusque là était l'hypermarché où je me retrouve trop souvent encore pour remplir le frigo des ados. Et bien non. Maintenant quand j'irais à ...... ou chez ......, j'aurais l'impression bucolique d'aller faire mon marché sur la place du village.

J'entre dans un GIGANTESQUE hypermarché entièrement dédié à ce qu'ils appellent La Maison, on en trouve dans toutes les banlieues des magasins de cette marque, mais me semble-t-il plus petits (vus de l'extérieur). Leur maison s'apparente pour moi à une sorte de château Playmobil géant avec Mon Petit Poney au sommet de la tour principale. Ou encore une sorte de film d'horreur né d'un soir de cuite - pardon de brainstorming - entre Disney et Tim Burton. Mais je dois être bizarre parce que c'est plein de monde, des personnes âgées de 6 mois à 100 ans qui ont l'air d'être là PAR PLAISIR.

Une pointe de nostalgie pour ma grand-mère, je la revoie s'extasiant devant les boîtes et gadgets culinaires Tupperware qu'elle venait d'acquérir pour la sauver de l'esclavage ménager à la fin des années 60. Je me mets vite à l'abri de cette émotion qui m'aurait peut-être amenée à baguenauder dans les immenses rayons consacrés à ce genre d'ustensiles et je me faufile le plus rapidement possible vers le rayon qui me concerne, évidemment à l'autre bout de l'entrée.  J'ai l'impression sûrement exagérée par la vitesse que tout, absolument tout dans mon parcours est en plastique, à part quelques trucs se voulant tendance zen en bambou verni, les pires, et un rayon de luxe présentant quelques ustensiles de cuisine en métal. Même l'odeur que je respire est pleine de plastique coloré, du rose, comme ça, à l'instinct.

En sortant, j'ai la tentation de pincer la caissière pour m'assurer qu'elle n'est pas en plastique elle aussi, mais au dernier moment en me rendant la monnaie elle a un vague sourire humain et là il n'y a pas de doute, le plastique ne sourit pas comme ça.

Dans le parking, mon rouleau de toile cirée, ni toile ni cirée, sous le bras, je me suis sentie comme une tortue sous-marine ayant avalé un sac en plastique échouant sur la plage, d'où mon humeur maritime ....

Vais-je survivre à l'étouffement et à l'exposition massive aux perturbateurs endocriniens suite à ma plongée dans cet univers ?

Je vais poser la question à mon amie tortue ... avant qu'elle ne meure !

La nature en plastique ... même l'herbe !

La nature en plastique ... même l'herbe !

Pour d'autres articles du même genre dans mon blog, cliquez en haut de l'article sur les catégories : Le quotidien c'est pas banal, Cette société c'est la notre et Malheureusement tout est vrai.

Et s'ils vous plaisent, n'hésitez pas à vous abonner aux nouveaux articles et à commenter.

A bientôt !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>