Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NI OUI, NI NON ???

par Marie-José Sibille

publié dans La psychothérapie - de quoi ça parle

NI OUI, NI NON ???

C’est amusant.

Savoir dire non est défini en développement de la personne comme une capacité d’AFFIRMATION, qui est l’acte de dire oui … Pourtant certains non sont des négations violentes des besoins et de l’existence de l’autre.

Et trop souvent, le oui est une NEGATION de soi, le oui timide de la personne souffrant de phobie sociale, le oui désespéré de celle en situation de soumission ou d’emprise, le oui post-traumatique des victimes trop jeunes d’abus en tous genres, en particuliers sexuels.

Dans le cadre d’une psychothérapie en exercice libéral, qui s’appuie donc aussi, le mot porte les deux approches, sur la liberté de la personne qui vient nous voir, nous recevons beaucoup plus souvent des personnes dont le non peine à s’affirmer que celles dont le non écrase leur environnement. Ceux-là ne se remettent pas souvent en question … oui ou non ? Leur oui, quand il existe, est avant tout un oui à leur désir. Comment les toucher alors ? C’est une question récurrente.

Les victimes se soignent, rarement les bourreaux, plaie de notre humanité commune.

Grands moments quand ceux-ci s’ouvrent assez pour reconnaître ce qu’ils ont généré.

Et tous les gens qui ne sont ni victimes, ni bourreaux, ou l’un et l’autre en alternance, jonglant entre leurs différents états d’être ou parts d’eux-mêmes, les laissant vivre à tour de rôle, dans le ni oui ni non …

Dans le couple, l’art du ni oui ni non est aussi celui de la séduction, l’espace du désir et de la relation qui naît, ou renaît, un art à entretenir à deux dans la durée, surtout dans cette période de l’été qui laisse de temps en temps un espace autre que celui des obligations quotidiennes.

Et puis cela peut être aussi oui et non, oui à cette part là de toi, et non à cette autre, et comment négocier les non, tout en respectant les oui …

Les mots ont le pouvoir étrange de porter leur sens dans leur structure même.

En thérapie de groupe, l’énergie qui se dégage d’un non posé est verticale et territoriale, il raffermit et recentre la personne et son environnement. Ou il agresse et violente.

Le oui quant à lui est rond, ouvert et savoureux en bouche comme une boule de glace qui fond lentement. Mais il peut aussi ramollir la personne comme la même boule de glace au soleil, et provoquer la ruée ou le mépris de l’entourage.

Alors oui ou non ?

Quel oui ? Quel non ?

Sans oublier le ni oui ni non …

Madame OUI et Monsieur NON. Vous remarquerez que dans ce sympathique dessin à l'usage des enfants, le oui est porté par madame et le non par monsieur ...

Madame OUI et Monsieur NON. Vous remarquerez que dans ce sympathique dessin à l'usage des enfants, le oui est porté par madame et le non par monsieur ...

Voir les commentaires

Des liens qui malmènent, des liens qui font du bien

par Marie-José Sibille

publié dans La psychothérapie - de quoi ça parle

J'ai publié un article sur l'attachement dans le site d'un collègue, Olivier Trioullier, créateur d' Espace Thérapies Systhèmes, un centre de thérapies familiales systémiques, de supervision et de formation, où j'interviens chaque année au sujet de l'attachement justement, dans une collaboration qui me convient tout à fait tant nos approches sont complémentaires. Je vous joins le lien pour lire l'article et découvrir le site de ce collègue, vous y trouverez plein de choses intéressantes !


DES LIENS QUI MALMENENT, DES LIENS QUI FONT DU BIEN Attachement et traumatismes relationnels dans la petite enfance 

Extrait adapté du livre « Adopter sa famille » 

http://www.espace-therapies-systemes.com/fs/Root/d5h0e-Article_attachement_M_J_Sibille.pdf

 

 

Des liens qui malmènent, des liens qui font du bien

Voir les commentaires