Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Good "Empty Friday" !

par Marie-José Sibille

Aujourd'hui, c'est le Black Friday, qui se transforme petit en petit en "Week du black friday" pour conquérir les autres jours de la semaine. Et je vous parie mon chapeau que l'an prochain certains n'hésiterons pas à faire le "Month du black friday" pour conquérir tout le mois de novembre. Après c'est décembre et les fêtes, pas besoin de s'en faire ...

C'est la grande apologie de la surconsommation qui non seulement détruit la planète, mais s'attaque aussi au psychisme, c'est-à-dire à l'intimité et à la vie intérieure des plus fragiles et de beaucoup de jeunes, car l'addiction à la "pulsion d'achat" est rendue encore plus facile avec Internet. 

La planète, les personnes fragiles et les jeunes, des sujets où je me sens très concernée.

Il y a beaucoup d'insupportables en cette période : une enseigne - parmi d'autres - de produits surgelés qui affiche depuis début novembre : "Ici c'est Noël avant Noël", ou encore "un avant-goût des fêtes" pour nous goinfrer de fois gras, de saumon fumé et de centaines de sortes de bouchées de mauvais gras histoire que l'on soit bien malades avant même le premier dimanche de l'Avent. Pire, un journal de Psychologie très connu fait une offre spéciale pour son abonnement pour le Black Friday, un quotidien publie sur la même page un article sur les ravages de la surconsommation avec une pub qui fait référence au Black Friday ! La dissonance cognitive fait rage. 

Pour lutter contre cette destructrice débauche de consommation certains proposent le "Green friday", le vendredi vert, le "Fair friday", le vendredi solidaire, ou encore le "Local friday". Super. 
Moi je vous propose le "Empty friday", le vendredi vide. Comment c'est d'essayer de se confronter au vide quand le seul vide que vise notre société aujourd'hui est celui de notre porte-monnaie ? 

 

Aujourd'hui, comment allez-vous réagir face à ce trop plein, cette orgie qui nous oblige comme les romains à "vomir" entre deux repas, "jeter et casser" entre deux achats ?

Sachant que sans transition, nous allons subir les assauts pour "les fêtes", dès la fin de la semaine.
Peut-être l'an prochain en m'y prenant bien plus en avance je lancerai le "Fasting friday", le vendredi du jeûne, à la même date ! Car le jeûne est un remarquable contre-poison à ce trop-plein. 

Mais là déjà, se passer d'un repas, renoncer à un achat, vider un trop plein d'habits en les donnant à une association, ne rien faire pendant une heure, ne regarder qu'un épisode de sa série préférée ...
Bref, c'est comment pour vous le VIDE ?


Bon "Empty friday", et n'hésitez pas à commenter.

Je précise que je ne milite pour aucun parti politique, que je n'appartiens à aucun, et que je lis les bons articles où qu'ils se trouvent. Il se trouve que certains journaux en publient ... très rarement ! Et d'autres très souvent, c'est le cas de Fakir, que je viens de découvrir.

Je crois aussi à la presse écrite, qui je pense va évoluer vers une presse "de niche", d'engagement, car elle demande un effort supplémentaire pour être lue, et donc nous pousse à réfléchir plus. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Zorzan Jean Luc 29/11/2019 17:34

No limite à la fuite !

SERRIERE 29/11/2019 11:24

Pas mal en effet FAKIR. Moi, je recommanderais "IN EXPLORE", revue à laquelle je suis abonnée et qui me conduit sur des dimensions parallèles bien intéressantes, et riches du vide de la consommation!!

SERRIERE 29/11/2019 11:22

FAKIR oui très bien. Moi je conseille aussi "INEXPLORE", Je suis abonnée. J'aime beaucoup, la revue, les vidéos, les interviews. Ca me conduit ailleurs, vers des univers parallèles : pas mal, ces univers parallèles , on n'y connait aucun black friday ou monday ou autre...